La tortue marine

Autrefois très diversifié, ce groupe de reptiles, appartenant à la superfamille des Chelonioidea, ne compte plus à ce jour que sept espèces de tortues marines. La tortue Luth (Dermochelys coriacea) est la plus grande de toutes (jusqu’à 1 m 80 de long pour 500 kg). Parmi les espèces fréquemment rencontrées en plongée ou en PMT, on distingue des animaux de tailles plus modestes. C'est-à-dire essentiellement la tortue verte (Chelonia mydas), la tortue caouanne (Caretta caretta), la tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea) et la tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata).

La tortue marine est présente dans tous les océans du monde, avec une préférence pour les eaux chaudes (20 °C ou plus).

Comment me reconnaître ?

Aucun souci pour identifier une tortue de mer en raison de sa forme caractéristique. Par contre, reconnaître avec précision l’espèce rencontrée est un peu plus délicat. L’observation de la carapace permet d’y remédier, en particulier le nombre des écailles latérales (ou costales).

Ainsi, une tortue verte possède une carapace ovale, aplatie qui compte une ligne de quatre plaques latérales d’affilée. Chez une tortue olivâtre, ce chiffre est d’au moins cinq par ligne. Quant à la tortue imbriquée, comme son nom le suggère, elle se distingue assez facilement en raison des écailles de sa carapace, posées comme les tuiles d’un toit. Enfin, la tortue caouanne fait exception puisqu’un bon moyen de la reconnaître et sa tête : longue, large et doté d’un bec corné.

Ma particularité

Ces reptiles sont dits ectothermes car disposant d'un système respiratoire pulmonaire. La carapace de la tortue comprend des écailles centrales et latérales (ou costales), ainsi des écailles marginales (une dizaine de petites écailles présentes tout le long du bord extérieur de la carapace).

Mon alimentation

Son régime alimentaire varie selon l’espèce Si la tortue verte se nourrit quasi exclusivement de plantes des herbiers marins, de manière générale, les tortues adultes (les jeunes individus étant plutôt herbivores) apprécient crustacés, mollusques, oursins, méduses et petits poissons.

Où me trouver ?

Un peu partout dans les régions équatoriales (Caraïbes, Océan indien, Asie, Australie, etc.). Les zones connues pour être des lieux de ponte, ainsi que riches en plantes aquatiques (appréciées des tortues vertes), sont, à l’évidence, à privilégier.