Séjour plongée à La Londe avec Dune

Mon voyage plongée en France

Au cœur du littoral varois, face aux Iles d’Or, adossé au Massif des Maures, La-Londe-les-Maures vous invite à la découverte de son village, entre Mer et Nature. Sa situation privilégiée, favorisée par un micro-climat, fait de La Londe une station climatique qui offre plus de 300 jours de soleil par an.
La commune, qui s’étire sur 7800 hectares, est recouverte au 2/3 de vignes et de forêts, et a su préserver son charme naturel : de douces collines qui descendent à la mer, ourlée de plages de sable blond, avec en toile de fond, Porquerolles, Port-Cros, L’Ile du Levant et le Fort de Brégançon.


Station balnéaire de la côte méditerranéenne, La-Londe-les-Maures est une destination incontournable en France. Située au pied du Massif des Maures, face aux îles d'Or : Port-Cros, Porquerolles et le Levant, La Londe vous offrira des plongées sur des sites préservés, notamment dans le parc National de Port-Cros mais également sur des épaves mythiques telles que le Donator, le Togo, le Rubis, etc.

NIVEAU REQUIS : partir du Niveau 1/OWD
QUAND PARTIR  : de Mai à Novembre

Lire la suite ...

Le programme

Ce programme reste à titre indicatif. Il peut être modifié sans préavis en fonction des conditions météo et des impératifs.

Jour
1

Arrivée par vos propres moyens puis installation dans l’hébergement choisi (de type studio/appartement). Reste de la journée et repas libres. La nuit et les suivantes du séjour se passeront dans le même lieu de résidence.

Jour
2

Après le petit-déjeuner, rendez-vous au centre Dune sur le port de La Londe-les-Maures (port Miramar), place de l'Hélice. Ce centre, fonctionnel, sera le point de départ pour aller explorer, entre vestiges et roches, une des plus belles zones de plongée de toute la Méditerranée. Le programme type détaillé ici, 5 jours de plongées avec 2 programmées par jour, l’est à titre indicatif. Il peut être modifié selon les conditions météo et divers impératifs. À noter également que la durée du séjour n’est pas fixe mais à la carte.

Jour
3

Après des plongées faciles la veille, par exemple au pied du Cap des Mèdes ou sur le Cimentier (une épave originale car en béton !), des sites tous deux peu profonds et situés à proximité de l’île de Porquerolles, place aux choses sérieuses. Comme par exemple une descente dans le grand bleu sur une épave emblématique, le Donator (ou Prosper Schiaffino). Réservée au N3 car dans la zone des quarante mètres, cette fortune de mer est devenue avec le temps aussi peuplée que le plus beau des récifs. Ses superstructures sont recouvertes d’une forêt de gorgones mauves (Paramuricea clavata) qui rendent les coursives par endroits impénétrables. Les mérous y résident en nombre alors que sars, daurades, dentis et pélagiques patrouillent en quasi permanence. À ne pas rater la célèbre roue du Donator, à la poupe.

Jour
4

Si, pour les plongeurs expérimentés les immersions du matin se font sur les épaves profondes (cargo Donator donc, ainsi que son frère - car reposant à côté - le Sagona, dit aussi le Grec), toutes les palanquées partageront ensemble celles de l’après-midi. Car bien souvent, le bateau prendra la direction du parc national de Port-Cros, dans les eaux duquel les sites sont majoritairement peu profonds avec une vie se concentrant le plus souvent entre 10 et 25 mètres. Balade au choix autour de l’îlot de la Gabinière et ses mérous par dizaines ou aux pieds de l’île même de Port-Cros (sites de la pointe du Vaisseaux, de la pointe de la Croix, des dalles de Bagaud, etc.) à la découverte de nombreuses espèces, espace protégé oblige.

Jour
5

Une météo optimale donnera l’occasion de se rendre sur des spots distants, notamment pour visiter deux épaves. Le Togo à Cavalaire (47 à 56 m), un cargo tout autant colonisé que les Donator et Sagona, ou encore plus loin (au large du cap Camarat) mais moins profond (- 38 m au plus bas), l’emblématique Rubis, une épave de sous-marin, posée bien à plat sur un fond de sable clair.

Jour
6

Pourquoi ne pas mettre au programme de ce dernier jour la découverte de quelques secs ? Car la zone n’est pas avare de ces remontées rocheuses, qui sont le plus souvent très poissonneuses. Autour de l’île de Porquerolles, on en compte de nombreuses dont le sec du Gendarme ou, du côté opposé, le sec du Langoustier. La faune est très variée, comprenant mérous, murènes, girelles, castagnoles, chapons, sars, dentis, barracudas et autres pélagiques.

Jour
7

Journée libre offrant la possibilité de se relaxer en profitant du bord de mer. Avec à la clé, plage (mises à l’eau PMT possibles), soleil et farniente.

Jour
8

Les combinaisons et le matériel ayant séchés après avoir été rincés la veille, il est temps de refaire ses bagages et de prendre le chemin du retour à la maison…

Les Hébergements