Etre rappelé

Le crocodile

Le crocodile est… un crocodile. Cette lapalissade pour dire que si l’animal peut être indifféremment appelé alligator ou encore caïman, ou confondu par un non expert avec l’un de ces deux reptiles, le crocodile est bien un animal à part entière. En fait, on mettra le terme au pluriel car il englobe plusieurs espèces, comme le célèbre crocodile du Nil (Crocodylus nilotus), le crocodile marin (Crocodylus porosus) ou encore le crocodile américain (Crocodylus acutus). Tous ces Crocodylinae appartiennent à la famille des crocodilidés, au sein de laquelle ils forment une sous-famille appelée crocodiliens. Sans faire du délit de sale gueule, un regard à l’animal, avec sa longue mâchoire de laquelle dépasse des dents aiguisées, permet de se rendre compte de sa dangerosité, notamment vis à vis de l’homme. Si tous les crocodiles, notamment les gros spécimens, peuvent s’attaquer à un être humain, une seule espèce peut être approchée : le crocodile américain. Et ce dans certaines conditions et sur des lieux bien précis. Une approche qui se fera en PMT vu la faible profondeur où ce reptile évolue.

Le crocodile

Comment me reconnaître ?

Ce reptile a un dos recouvert de plaques osseuses cornées et une queue dont la taille est supérieure à son corps. Le crocodile possède quatre pattes comportant chacune quatre doigts. Les doigts de ses pattes arrières sont réunis par une membrane afin de faciliter la nage. Ses yeux ronds, à pupilles verticales, sont situés haut sur la tête pour lui permettre de continuer à surveiller l’environnement de surface lorsqu’il est quasi entièrement immergé. À noter que ses yeux sont protégés par une membrane nictitante comme c’est le cas pour certains requins

Le crocodile

Où me trouver ?

Le crocodile américain, comme son nom l’indique, vit en Amérique, plus précisément en Amérique du Sud et en Amérique centrale, ainsi qu’également en Floride et dans la zone Caraïbes/Antilles. Deux endroits dans le monde permettent de s’immerger avec ces animaux. À Cuba, dans l’archipel des Jardins de la Reine et au Mexique (Banco Chinchorro).

Le crocodile

Ma particularité

Animal préhistorique, le crocodile s’est parfaitement adapté à la vie aquatique. Ainsi, ses poumons peuvent se déplacer vers l'avant ou l'arrière de son corps. Une telle particularité lui permet de garder sa tête au-dessous de l'eau alors que son corps reste, lui, immergé. Une stratégie de dissimulation très efficace pour surprendre ses proies.

Le crocodile

Mon alimentation

Vivant dans l’eau, sa nourriture est constituée d'animaux marins, principalement des poissons et aussi des tortues et crabes, qu’il chasse de nuit car le crocodile est avant tout un prédateur nocturne. À Cuba (Jardins de la Reine), l’animal se nourrit aussi de petits rongeurs endémiques de la mangrove. Enfin, si l’occasion se présente, le crocodile américain n’est pas contre également un oiseau.

Le crocodile

Mon habitat

Le crocodile habite les régions chaudes tropicales humides. Quelle que soit l’espèce (même le crocodile marin), l’animal est adepte de l’eau douce. Ce reptile vit immergé dans les cours d'eau stagnante ou la mangrove, se reposant ou guettant une proie facile. Ses conséquentes capacités à retenir son souffle (jusqu’à 50 minutes en apnée) lui permettent de rester longtemps sous l'eau pour chasser ou digérer.

Où me rencontrer