8 lieux où pratiquer le snorkeling

Le snorkeling... aussi appelé dans le jargon « PMT », comprenez « Palmes-Masque-Tuba », est une pratique vieille comme le monde qui consiste à observer la faune et la flore sous-marine avec un équipement des plus rudimentaires.

Publié le 13/09/2021

C’est sans aucun doute l’approche la plus facile pour réaliser ses premières immersions et contempler le monde du silence. Il y a-t-il des endroits dans le monde où le snorkeling offre une expérience tout aussi qualitative qu’une plongée traditionnelle ? La réponse est « Oui » et pour découvrir ces destinations, nous vous invitons à continuer votre lecture jusqu’à la fin, histoire de ne rien rater. 

Le snorkeling est sans nul doute l’expérience sous-marine que la plus grande partie d’entre nous a pu expérimenter depuis sa plus tendre enfance voire même plus tard. Nous connaissons tous cette personne qui n’arrive pas (ou n’a pas envie) de respirer par la bouche via son tuba. Les masques dernières générations fusionnant masque + tuba permettent désormais d’adapter la pratique du snorkeling aux plus frileux et d’offrir les conditions adéquates pour apprécier pleinement le spectacle. C’est fini les soucis d’eau qui s’infiltre et de buée. Tout ce qu’il vous reste à faire est de vous laisser guider jusqu’à votre prochaine destination. Qui sait quelles espèces vous pourriez y rencontrer...

Snorkeling-mediterranee

1 / La France

Parce qu’il n’est pas forcément nécessaire d’aller chercher le bonheur bien loin ! Nous avons de la chance, les côtes françaises sont réputées pour les sites de plongée qu’elles offrent mais également pour la richesse de leurs bordures de littoraux. Prenez les coins autour de Marseille par exemple ou bien vers Esterel ou encore La Londe-lès-Maures. Tous ces sites concentrent une biodiversité exceptionnelle au plus près du rivage. Pour en prendre plein la vue, nous vous conseillons de toujours miser sur les fonds rocheux. C’est ici qu’évoluent les plus beaux poissons de Méditerranée (girelles, labres, saupes, sars, dorades, blennies) et qu’on y découvre également quelques surprises comme les céphalopodes (poulpes, seiches) ainsi que quelques beaux représentants de la faune fixe avec, notamment, la magnifique gorgone blanche en allant un peu plus vers le large.

Snorkeling-Egypte

2 / L’Égypte

Éloignons-nous de la France tout en y restant relativement proche. A seulement 4 heures de vol de la capitale française, les côtes de la mer Rouge vous offrent un dépaysement assuré aussi bien sur terre que sous l’eau. Il n’y a pas de vrai point stratégique en Égypte pour pratiquer le snorkeling étant donné que la quasi-totalité du littoral permet d’observer à quelques mètres du bord de magnifiques espèces aux mille couleurs. Il n’est pas commun d’observer des squales en PMT lors d’une excursion en Égypte, cependant, les poissons-perroquets, le poisson-lime gribouillé, les poissons-papillons ou encore le porc-épic et la murène pourront être facilement rencontrés à seulement quelques mètres de profondeur. La mer Rouge étant relativement praticable, nous proposons une croisière spécialement conçue autour du snorkeling avec, pour clou du spectacle, la rencontre avec les dauphins. Si cette idée de croisière vous séduit, alors rendez-vous sur cette page pour plus d’informations. Avec de nombreuses sorties sur le magnifique Fury Shoals, vous allez adorer cette croisière. 

Snorkeling-Canaries

3 / Les Canaries

Changement radical d’ambiance en se rendant sur l’archipel des Canaries. Avec pour maigre similitude l’aspect désertique des terres émergées, les Canaries offrent une aventure sous-marine tout à fait différente de celle qu’il est possible de vivre en Égypte. Tout d’abord, cette poignée d’île est plus confidentielle, et donc, moins visitée que l’Égypte, en tout cas sous l’eau. Aussi, la faune qu’on y rencontre est représentative de la biodiversité Atlantique, alors que la mer Rouge sera plus assimilée à la faune de l’océan Indien. S’il y a bien deux îles à retenir pour la pratique du snorkeling aux Canaries : Lanzarote et Tenerife. La première, car c’est la plus orientale, classée « Réserve de la biosphère » à l’UNESCO et qu’on y trouve le Museo Atlantico. La seconde, parce qu’on y trouve des paysages sous-marins similaires à ceux de la surface : des reliefs volcaniques déchiquetés où plusieurs épaves reposent sur le fond et peuvent être aperçus en snorkeling. En pratiquant le PMT aux Canaries, vous pourriez bien rencontrer des anguilles jardinières, des poissons-trompettes, des sars, des grondins sur les fonds sableux, les poissons-perroquets et (avec beaucoup de chance) le requin-ange ! 

Snorkeling-Mexique

4 /Le Mexique

Restons pour l’instant dans l’océan Atlantique et dirigeons-nous tout à l’ouest, dans le golfe du Mexique au cœur des Caraïbes. C’est tout au long du littoral de sable et de mangroves qui constitue les États du Yucatan et du Quintanaroo que nous vous invitons à déposer vos valises. La pratique du snorkeling y est idéale pour peu que l’on vous dise où vous rendre. Pour en prendre plein les yeux et ce hors des sentiers battus, nous vous conseillons tout d’abord de faire escale dans l’un des centaines de cénotes que l’on peut trouver en plein cœur de la Jungle. Ces puits d’eau douce, qui semblent comme sortis d’un rêve, abritent une végétation luxuriante ainsi que des eaux transparentes. Ici, vous pourriez apercevoir des espèces d’eau douce comme le poisson chat, des guppies, des cichlidés et quelques tortues. Pour une immersion encore différente, pensez à faire un stop dans les lagunes, comme celle de Yal Ku entre Playa del Carmen et Tulum. L’expérience de nager entre les dédales de rochers et de mangroves avec les arbres au-dessus de la tête est réellement particulière. Enfin, nous ne pouvions évoquer Cozumel qui, à elle seule, devrait être un argument pour prendre ses billets pour le Mexique. En s’éloignant du bord, on trouve rapidement des herbiers et quelques récifs coralliens où sont présents de petites raies pastenagues, le poisson porc-épic, le poisson- ange français, le baliste, ainsi que des poissons-papillons et même quelques tortues.

Snorkeling-dans-le-monde

5 / Bonaire

On quitte le Mexique pour l’extrême sud-est de la mer des Caraïbes et pour une nouvelle expérience hors des sentiers battus, sur une destination encore confidentielle et peu connues des français. L’île de Bonaire est un petit bijou qui ne demande qu’à être découvert et dispose des plus belles réserves sous-marines de toutes les Caraïbes. Son relatif éloignement, dans les Antilles néerlandaises et au plus près du continent sud-américain, offre une expérience de plongée différente de celle que l’on retrouve communément en plein cœur des Caraïbes. Tout d’abord, parce que le gouvernement met un point d’honneur à préserver la nature, aussi bien sur terre que sous l’eau. Il est ainsi reconnu pour son rôle en tant que pionnier dans la protection de la nature et pour la valorisation de ses écosystèmes marins. Cette haute protection a conduit à sécuriser les sites de plongée et de snorkeling tout en matérialisant leur présence par d’imposantes pierres jaunes placées en bord de route. Avec plus de 60 sites répertoriés tout au long du littoral, vous êtes certains de trouver votre bonheur et d’observer des espèces hautes en couleurs avec notamment plus de 350 espèces de poissons récifaux, 55 espèces de coraux durs et mous et 3 espèces de tortues marines : la tortue verte, la tortue imbriquée et la tortue caouanne. Petite spécificité de Bonaire : il est indispensable d’acheter son « nature bag » avant de se mettre à l’eau. Ce « ticket d’entrée », revendu dans les centres de plongée ou encore dans les offices de tourisme, permet aux snorkeleurs de participer aux efforts de conservation des récifs pour un pass de plongée valable 1 an. 

Snorkeling-Seychelles

6 / Les Seychelles

Là aussi, on change totalement d’ambiance. L’archipel des Seychelles fait rêver à plus d’un titre. Une eau turquoise et émeraude d’une extrême clarté, des rochers granitiques aux formes atypiques comme à Praslin, et une végétation luxuriante en bord de mer... en bref, une carte postale ! Pour pratiquer le snorkeling et avoir une vraie et belle vision de la faune et de la flore sous-marine, nous vous conseillons vivement de faire escale à Mahé !  C’est sans doute sur la côte-ouest de l’île, la plus protégée du vent, que vous pourrez en prendre plein les yeux et que vous comprendrez pourquoi on surnomme cette île comme « île d’abondance ». C’est à la pointe orientale que vous pourrez profiter des plus beaux fonds-marins, notamment aux alentours de l’anse Boileau, l’anse Soleil et la baie Lazare. C’est ici que les meilleurs sites pour le PMT sont concentrés, et pour cause : on compte au moins une douzaine d’anses sur cette zone, toutes bordées de récifs coralliens globalement bien conservés. Il est alors possible d’y observer plusieurs centaines d’espèces de poissons récifaux comme les poissons-anges, les poissons-chirurgiens (dont le fameux chirurgien bleu et le chirurgien à poitrine blanche), les gaterins et les demoiselles. 

Snorkeling-Nouvelle-Caledonie

7 / La Nouvelle-Calédonie

On part loin, très loin cette fois-ci, au bout du monde et on pose nos valises en plein cœur de l’océan Pacifique, à très exactement 1500km au large de l’Australie. La Nouvelle-Calédonie offre vraiment des cadres de plongée et de snorkeling exceptionnels. D’ailleurs, les amateurs de PMT y trouveront leur bonheur un peu de partout. Cependant, il y a un site vraiment incontournable qui doit absolument faire partie de leur bucketlist : l’île des Pins, et plus particulièrement la baie de Kanumera ! Ce plateau argileux à la végétation luxuriante a été découvert par le navigateur James Cook et offre une richesse sous-marine égale à l’exubérance de sa partie terrestre. Même si le récif corallien est relativement petit (environ une centaine de mètres), il héberge une biodiversité d’une richesse incroyable. Lors des balades en snorkeling au-dessus des coraux branchus, il est possible d’y apercevoir un grand nombre de poissons tropicaux dont plusieurs espèces de poissons-clowns évoluant dans leurs anémones, de jeunes mérous haute voile, des petits poissons-anges, des sigans, des girelles-paon à tâches d’encre ou encore un serpent-marin (pour la dose d’adrénaline !). Les plus chanceux pourront même apercevoir dans la zone d’herbiers une tortue marine ou bien une raie pastenague. En raison de sa proximité avec la plage et de ses eaux calmes, la baie de Kanumera convient parfaitement aux débutants en palmes-masque-tuba. 

Snorkeling-Polynesie

8 / La Nouvelle-Polynésie

On continue notre périple en nous dirigeant davantage vers l’est, sur les cinq archipels qui composent la Polynésie française.  En tout, ce ne sont pas moins de 118 îles aux noms rêveurs qui attendent les voyageurs du bout du monde. Avec ses lagons de rêve et ses montagnes cisaillées par l’érosion, la Polynésie française est souvent associée à l’image d’un éden retrouvé avec une biodiversité sous-marine riche et envoutante, et tout ça est bien réel ! Tahiti, Moorea, Bora Bora, toutes les îles peuvent être explorées en palmes-masque-tuba tant leurs lagons cristallins permettent d’observer à moins d’un mètre de profondeur une vie marine tout à fait bouleversante. En Polynésie française, les requins à pointe noire ainsi que les requins-nourrices viennent vous rendre visite au bord de la plage, les raies pastenagues ne manquent pas à l’appel également et les poissons-papillons d’Ulietea apportent à ces espèces hyper-interactives un ballet de couleurs bien singulier. Cette expérience, qui se vit plus particulièrement dans les nombreux lagons des îles de la Société, fait pleinement partie des incontournables à expérimenter en snorkeling au moins une fois dans sa vie ! Toute une myriade d’autres espèces vous attend également un peu plus loin dans les eaux du lagon : le poisson-chirurgien bagnard, le nason à éperon orange, le baliste Picasso, le poisson-coffre jaune, les platax ou encore le labre au long museau (et encore beaucoup d’autres !)

Où-faire-snorkeling

Alors, tenté ? Le snorkeling est véritablement une pratique qui permet d’évoluer à son rythme tout en étant libre et autonome dans son exploration. C’est sans doute la solution la plus adaptée pour ceux qui aiment rester longtemps, très longtemps dans l’eau et dont le seul ennemi pourrait être la température de l’eau. Il n’y a pratiquement pas de limite aux observations que l’on peut faire en snorkeling. En effet, nul besoin de plonger dans de grandes profondeurs pour rencontrer la plupart des espèces dont nous rêvons tous : poissons tropicaux aux couleurs éclatantes, petits requins, tortues marines, céphalopodes, étoiles de mer, bénitiers et même dauphins, c’est tout le monde du silence qui vous attend en palmes-masque-tuba.  



Autres actualités