Les Philippines, véritable paradis des plongeurs

Avec 7000 îles, l’archipel des Philippines est le plus grand du monde en termes d’îles et îlots répertoriés !

Publié le 08/03/2022

Quand on pense aux Philippines, il est coutume de s’imaginer des fonds marins absolument divins avec à la surface de splendides reliefs, tels ceux de Palawan, surmontés d’une belle jungle tropicale et dont les tombants relativement acérés finissent gracieusement dans le bleu turquoise de la mer de Sulu. Et bien, vous avez tout juste ! L’archipel des Philippines c’est tout ça et bien plus encore ! Rizières en terrasses millénaires, majestueux volcans mais aussi une histoire singulière en tant que colonie espagnole durant plus de 3 siècles puis américaine par la suite, ce joyau d’Asie du sud-est regorge d’une richesse exceptionnelle.

Les-Philippines-plongee

Les îles les plus latines d’Asie sont une véritable oasis au croisement de l’océan Pacifique et de la mer de Chine. Avec une superficie de plus de 1000 km², il vous faudra être patient pour relier chaque île tout en prenant le temps d’en percer les secrets. Très souvent, les voyages plongées débutent sur l’île de Cebu avec ses plages paradisiaques et son ambiance festive et décontractée. La plongée est aux Philippines ce que le ski est aux Alpes pour poser les bases, vous voyez ? 

Incontournables-aux-Philippines

La mer y est omniprésente et la très grande diversité des sites de plongée fait que l’archipel est accessible à absolument tous les niveaux de plongeurs. Que ce soit pour du snorkeling, pour de la plongée dérivante, du muck-diving, la sardine run à Moalboal ou encore de la photo macro, TOUT est possible sur cet archipel démesuré. Avec une eau agréable tout au long de l’année, oscillant entre 25 et 29 degrés et une visibilité très satisfaisante, on comprend très largement pourquoi les Philippines sont considérées depuis longtemps comme le nec plus ultra pour les plongeurs. Un vrai paradis bleu ! 

Bien entendu, certains sites de plongée ainsi que certaines îles ont acquis une réputation mondiale et font partie des incontournables à inscrire dans la bucketlist de tous plongeurs ! Certains spots plus confidentiels, en dehors des sentiers battus, méritent également que vous y accordiez un peu d’attention car la surprise une fois sur place s’avère immense ! 

Quels-poissons-voir-philippines

Prenons le cas par exemple de l’île Busuanga et l’île de Coron, qui se trouvent juste à côté de Palawan. Elles forment un site absolument incroyable, non pas seulement parce que la faune y est nombreuse et que la visibilité y est excellente : on y trouve un cimetière d’épaves de la Seconde Guerre mondiale, lieu d’affrontement entre les japonais et les américains où, à partir de 12 mètres de profondeur, une dizaine de navires vous livrent une partie de leurs histoires sur les fonds sablonneux. Parmi les épaves les plus intéressantes et impressionnantes, citons notamment l’Irako (cargo de provisions réfrigéré), Kyokuzan (cargo de marchandises) et l’Okikawa (la plus grande épave de 160m, un ancien pétrolier). Ces 3 navires japonais sont devenus au fil des années des lieux de vie absolument époustouflants. Leur état de conservation étant relativement correct, il est aisé de s’y aventurer et d’observer sur la quasi-intégralité des structures métalliques exposées au soleil des coraux durs et mous, des gorgones ainsi que de nombreuses espèces d’anémones. 

poissons-aux-philippines

Au niveau de la faune, elle y est nombreuse aussi : l’imposant mérou malabar, les carangues, les tortues, les platax, le poisson-crocodile, le poisson-scorpion. Certaines épaves comme l’Irako, qui permettait tout de même d’apporter suffisamment de nourriture pour 25 000 hommes durant 2 semaines, sont également propices à l’observation des bancs de barracudas convoitant de larges bancs de sardines. C’est d’ailleurs au sein de cette épave qu’il est possible de ressentir le grand frisson, en pénétrant à plus de 30 mètres dans ses anciennes cales réfrigérées ! Le plus incroyable dans ces explorations, reste la profondeur à laquelle se déroule la plongée : de 26 à 40 mètres maximum pour la plupart des 12 épaves répertoriées dans la zone !

requin-renard-phiippines

Autre site majeur à vous présenter tout en changeant d’ambiance ! Direction l’archipel des Visayas (Et oui, les Philippines sont tellement immenses qu’il y a des archipels dans l’archipel !), pour un site de plongée unique en son genre. Plonger avec le requin-renard, une idée plaisante oui, et tout à fait réalisable au large de Visayas, seul endroit au monde où la présence de ce requin est confirmée à l’année et où il est possible de le croiser de façon quasi-certaine ! Cette espèce bien particulière avec une belle livrée grise peut tout de même atteindre une taille considérable : jusqu’à 6 mètres de long ! Une bonne partie de cette taille est en réalité occupée par une nageoire caudale imposante, effilée, dont le lobe supérieur peut atteindre jusqu’à 3 mètres. Un ratio complètement disproportionné quand on prend en considération les dimensions des nageoires caudales des autres espèces de requins ! Cette excroissance, véritable « fouet », lui permet de fendre les bancs de poissons en tentant d’assommer une ou plusieurs proies simultanément grâce à sa très grande rapidité et agilité. 

Plonger-recif-Philippines

De partout autour de Palawan ou des autres archipels, la plongée sur les récifs coralliens reste la principale attraction et procure un plaisir inouï. Les autorités ainsi que les acteurs touristiques locaux, hébergeurs ou encore réceptifs et centres de plongée, veillent à ce que la pêche illégale ne soit pas pratiquée autour des récifs et chacun apporte sa pierre à l’édifice en matière de préservation des écosystèmes. Une taxe locale permet également de déployer des efforts supplémentaires quant à la sensibilisation et l’apport d’efforts concrets pour que les coraux soient protégés et ainsi contribuer à maintenir l’apport monétaire que constitue la plongée pour le pays (on parle de millions de dollars hein...). 

Ou-plonger-philippines

C’est une fois sous l’eau que l’on peut se rendre compte réellement des retombées que génère le déploiement de cette sensibilisation : des dizaines d’espèces d’éponges aux mille couleurs, d’importantes formation de coraux durs qui fournissent un habitat aux milliers d’espèces de poissons recensées et dont plusieurs dizaines de nouvelles espèces sont découvertes chaque année. L’expérience de plongée sur récif est à son apothéose sur l’archipel et il est possible d’y observer certains poissons peu communs aux formes et nuances atypiques : le poisson-lime panthère, le poisson-lime feuillu, les apogons, le poisson-rasoir, les anguilles de jardin, le baliste Picasso, le poisson-coffre bleu, le poisson-ange empereur, le poisson-feuille, le poisson mandarin. Quasiment toutes les espèces que vous voudriez rencontrer sont présentes quelque part aux Philippines. 

En supplément du requin-renard cité précedemment, n’oublions pas non plus de parler de deux espèces incontournables qui attirent à elles-seules bon nombre de plongeurs à la recherche de « gros » : la raie Manta et le requin-baleine. En ce qui concerne la raie Manta, on peut l’observer dans les environs d’Apo reef, un site classé à l’UNESCO. Avec une période d’observation relativement courte, d’avril à mai, mieux vaut opter pour un voyage plongée durant cette période si vous souhaitez avoir toutes les chances d’observer cette magnifique raie. 

requin-baleine-philippines

En ce qui concerne le requin-baleine, les observations naturelles éco-responsables se font essentiellement au large de la municipalité de Donsol, entre janvier et mai (on est donc encore dans les bons créneaux) et de préférence en matinée (une fois n’est pas coutume, mieux vaut être un lève-tôt quand on est plongeur !). L’expérience une fois au large est tout à fait spectaculaire et se prépare quelque peu en amont pour une approche 100% sécurisée et respectueuse de ces grands poissons inoffensifs ! Contrairement aux observations qui peuvent être réalisées en mer Rouge ou entre Madagascar et le Mozambique, la taille des requins-baleines qui fréquentent le large de Donsol est souvent conséquente : jusqu’à 15 mètres pour les individus les plus grands ! Les eaux assez troubles de Donsol sont chargées en particules organiques, ce qui explique en grande partie la présence de ce géant des mers. Cette particularité de l’eau fait que la visibilité peut être facilement troublée, rendant ainsi la taille du requin encore plus spectaculaire quand on n’en distingue pas véritablement le gabarit au complet : une expérience à la foi excitante, relaxante et parfois inquiétante, on adore ! 

Snorkeling-philippines

Une myriade d’îles, des paysages à couper le souffle, une diversité de faune sous-marine absolument hallucinante. Des plongées OUI, mais de belles plongées, voilà la promesse de l’archipel philippin. L’extrême richesse de cette destination, aussi bien sur terre que sous l’eau, en fait sans doute l’une des plus belles destinations plongée au monde. Avec l’Indonésie, les Philippines constituent à coup sûr l’un des deux joyaux sous-marins du continent asiatique <3. 



Autres actualités